Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2017

Youri Mamleev, Destin de l’Être,extrait

 « Il s’ensuit que le but final de l’homme est d’accoster à ce rivage qui est par excellence son propre Soi, éternel et immortel, qui n’est semblable à aucun psychisme, intellect ou Ego individuel (temporaire et faux « moi-parasite »). Et c’est bien cette réalisation qui annoncera la fin de toutes les fausses identités précédentes. (…)
Cela signifie un saut du royaume de l’intellect humain dans le royaume caché, éternel, indestructible, immuable et plein de grâce du Silence transcendant et de l’Intellect supérieur (Supra-Intellect), dont la nature est inexprimable en paroles. C’est le passage vers un autre « plan » de la réalité intérieure, extrêmement éloigné de la vie psychique ordinaire des gens.
C’est enfin la réalisation de la Source Absolue, par rapport à Laquelle tous les univers, visibles et invisibles, pris ensemble, toutes les forces occultes et énergies ne sont que des ombres dans le Miroir Transcendant Divin.
L’homme qui a entamé cette réalisation durant sa vie terrestre n’est plus réellement un homme, tout en restant dans son enveloppe humaine. Son existence formelle visible dans sa qualité d’ « homme » n’est semblable qu’à une fumée, dissimulant l’Eternité du monde profane. »

Youri Mamleev, Destin de l’Être,  l’Age d’Homme

mam2.jpg

 

Le "Paradis" n'est qu'une prison pour l'initié, comme la Terre n'est qu'une prison pour le croyant fervent

« La Réalisation Divine signifie également, en pratique, une "Délivrance" ou libération de la condition temporelle, non éternelle, non divine. Cette Délivrance (analogue a la Réalisation Divine) va par conséquent, beaucoup plus loin que n'importe quelle religion (sur le plan du salut de l'âme et du paradis). En vérité, comme l'avait bien formulé Frithjof Schuon, le "paradis" n'est qu'une prison pour l'initié, comme la Terre n'est qu'une prison pour le croyant fervent. Le paradis (état primordial), dans toutes ses versions et sous son aspect positif n'est qu'une étape, une plateforme, tandis que sous son aspect négatif (car tout ce qui existe, a part Dieu, possède nécessairement les deux aspects), il n'est qu'une illusion métaphysique ordinaire. »

Youri Mamleev, Destin de l'Être, l’Age d’Homme

mam.jpg

18/01/2016

Emanation et Création selon la doctrine de Martines de Pasqually, par Rémi Boyer

 « Pour Martines de Pasqually, Dieu est immensité divine, un « lieu-état », le lieu même de Dieu, inaccessible si ce n’est à Dieu lui-même. Cependant si Dieu est immensité divine, il a aussi une immensité divine. Cette immensité est constituée des êtres émanés par Dieu. Cette émanation de purs esprits est action divine, acte d’amour très exactement. L’émanation caractérise la non-dualité observable tandis que la création caractérise la dualité, observable par définition. Les êtres émanés sont éternels en Dieu au sein duquel ils étaient présents avant leur émanation, tandis que les êtres crées sont inscrits dans la temporalité, la causalité, le jeu du sujet et de l’objet.

(…) L’émanation est sans objet et sans objectif. Il s’agit d’une célébration dans la félicité de la gloire, de la beauté, de la liberté de Dieu. La création, elle, obéit à des règles nées de la séparation. Elle a un commencement et une fin tandis que l’émanation est infinie. La création a et est une histoire tandis que l’émanation est un ordre naturel, une harmonie sublime ne nécessitant ni intervention ni ajustement. Au sein de l’émanation, les différences ne permettent pas la comparaison tant elles révèlent l’unité, la totalité. Tout au contraire, la création suscite la comparaison et la hiérarchisation au sein d’une multiplicité.

Jean-Baptiste Willermoz indique que l’immensité divine, « est le séjour de l’unité éternelle qui la remplit de sa Splendeur et de sa divine Lumière, qui en est le Centre, la circonférence et le tout. C’est de ce centre incompréhensible que Dieu voit tout, connaît tout, prévoit tout, embrasse tout, dirige et gouverne toutes choses par sa Volonté, par sa Sagesse, par sa Providence , et commande souverainement par son Verbe tout puissant. »

(…) L’émanation se caractérise par la multiplicité dans l’unité. »

 Rémi Boyer, Le Régime Ecossais Rectifié, de la Doctrine de la Réintégration à l'Imago Templi, extrait.

 

11017675_568692193271362_2075600382663582000_n.jpg