Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2014

Du sommet du monde...

1010713_1381509328804070_9168286781146961310_n.jpg

"Plus on avance dans les vertus, moins on s'aperçoit des défauts des autres, comme si un homme était placé sur le sommet d'un mont d'où il put découvrir un horizon immense: il ne verrait pas les difformités de ceux qui habiteraient cet espace, et son élévation même lui donnerait un interêt vif et tendre pour ceux qu'il saurait être de la même nature que lui. Que doit donc être l'amour de Dieu pour les hommes !"

Louis-Claude de Saint-Martin

29/06/2014

Montsalvat

 bws.jpg"Alors, peut etre, dans un "monde" tout proche du notre, la ou ce dernier puise ses inspirations occultes et ses destins immanents, "aux bords lointains ou nul mortel n'avance", la ou il est "un burg qu'on nomme Montsalvat...", pourra de nouveau s'assembler aux Solstices d'ete la blanche cohorte des Chevaliers de la Table Ronde. Au son des cors ebranlant les voutes seculaires de la foret celtique, dans quelque irreelle clairiere de Broceliande, Arthur et Merlin, Lancelot et Galaad, Gauvin, Perceval et Tristan, pourront encore, fantomes evanescents, saluer du large envol des glaives la montee a l'autel du chevalier-pretre porteur du Saint-Graal...

Et, au sein de la Jerusalem, celeste et nouvelle, flamboyant a travers l'emeraude luciferienne regeneree, le Sang du Redempteur pourra enfin illuminer les hommes, -Coeur rayonnant du Monde...- de tout l'infini de sa supreme Sagesse et de son divin Amour"

Robert Ambelain ( Le Martinisme, Histoire et Doctrine, ed. Signatura)
Illustration: Barry Windsor Smith

 

23/06/2014

Prière

« Approche de moi le caractère sacré et le sceau divin dont tu es le dépositaire, et transmets jusqu’au sein de mon âme le feu qui te brûle, afin qu’elle brûle avec toi, et qu’elle sente ce que c’est que ton ineffable vie et les intarissables délices de ton éternelle existence. Trop faible pour supporter le poids de ton nom, je te remets le soin d’élever en entier l’édifice, et d’en poser toi-même les premiers fondements au centre de cette âme que tu m’as donné pour être comme le chandelier qui porte la lumière aux nations, afin qu’elles ne restent pas dans les ténèbres. »

( Saint-Martin, Prière n°1)

 «  Si tu voulais t’observer avec attention, tu sentirais tous ces principes divins de l’essence éternelle, délibérer et agir puissamment en toi selon leur vertu et leur caractère ; tu sentirais qu’il t’es possible de t’unir à ces suprêmes puissances, de devenir un avec elles, d’être transformé dans la nature active de leur agent, et de voir toutes tes facultés s’accroître et s’aviver par de divines multiplications ; tu sentirais ces divines multiplications continuer et s’étendre journellement en toi, parce que l’impression que les principes de vie auraient transmises sur ton être les y attirerait de plus en plus, et qu’à la fin ils ne feraient plus que s’attirer véritablement eux-mêmes en toi, puisqu’ils t’auraient assimilés à eux. Tu pourras alors te faire une idée de ces joies futures dont tu goûterait déjà les prémices ; tu aurais de délicieux pressentiments , que grâce aux miséricordieuses faveurs de celui qui t’a crée et qui veut bien te régénérer, ton entrée dans la vie t’es comme cautionnée par lui. »

 Louis-Claude de Saint-Martin « Le Nouvel Homme »

602763_314990958602453_1118621245_n.jpg