Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2014

Robert Ambelain

 "La tempête passée, dans un monde redevenu barbare, il se trouverait encore quelques hommes, suffisamment intuitifs, épris de mystère et d'infini, pour aller pieusement et patiemment, raviver la lampe antique près du fameux linceul de pourpre où dorment les dieux morts...."

"Et de nouveau, à travers la grande Nuit de l'Esprit, la flamme verte du savoir occulte guiderait les Hommes vers son merveilleux Royaume, l'éclatante et radieuse "Cité Solaire" des philosophes et des sages" 

 

1532157_1413970855508950_1465901920_n.jpg

 

 

Saint-Martinisme

1507100_269902423159494_117116633_n.jpg

« Réveille-toi donc, homme, chaque jour avant l’aurore pour accélérer ton ouvrage. C’est une honte pour toi que ton encens journalier ne fume qu’après le lever du soleil. Ce n’est point l’aube de la lumière qui devait autrefois avertir ta prière de venir rendre hommage au Dieu des êtres, et solliciter ses miséricordes, c’est ta prière qui devait elle-même appeler l’aube de la lumière et la faire briller sur ton œuvre, afin qu’ensuite tu puisses du haut de cet orient céleste la verser sur les nations endormies dans leur inaction, et les arracher à leurs ténèbres. »

( Louis-Claude de St Martin, "Le Nouvel Homme")

« Notre dépouille humaine ne devrait faire autre chose pour nous, pendant notre séjour sur la terre, que s’évanouir successivement comme un fantôme et comme un ouvrage de féerie, et rendre à notre esprit par la même dégradation douce, sa liberté première, sa force et ses vertus originelles. Suis donc la loi du feu. Il était avant le temps, il s’élève au-dessus du temps. Il s’élève dans une forme brillante. Suis la loi du feu et monte avec lui dans la demeure de la lumière. »

( Louis-Claude de Saint-Martin "L’homme de désir ")