Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2015

L’initiation authentique recherche l’ultime

10444004_10152320479349821_8672446987512929566_n.jpg« L’entrée dans le secret ne connaît pas d’autre recette dont la magie séduisante prétendrait produire une connaissance ineffable. L’initiation authentique recherche l’ultime, c’est sa vocation et son objectif le plus propre. Elle est ordonnée à une fin qui l’oriente , originairement, vers l’essence primitive des êtres. Qu'elle ait pu, suite aux aléas du temps, se trouver vidée de son objectif caractéristique au profit de certitudes méconnaissant les vérités ultimes de l'enseignement, voire les refusant en les regardant parfois même comme des erreurs, cela a de quoi surprendre et attrister, mais au fond peu importe: 

Le chemin de l’esprit reste ouvert à toutes les âmes pures cherchant d’un cœur sincère, sachant que « l’Être plein de majesté qui créa l’univers par un acte de sa volonté, le conserve par un effet de son action continue, qui remplit notre cœur, mais que notre esprit borné ne peut concevoir, ni définir. » ( in Rituel du grade d’Apprenti du Régime Ecossais Réctifié, rédigé en Convent Général de l’Ordre en l’an 1782, version complétée par J-B Willermoz et communiquée par lui en 1802.)

 Jean-Marc Vivenza «  La Clé d’or , et autres écrits maçonniques », extrait.

La racine éternelle de notre éternelle plante est plantée à l'intérieur de l'homme

« La racine éternelle de notre éternelle plante dont nous devons nous nourrir dans l'éternité, est plantée à l'intérieur de l'homme, et c'est dans ce lieu, uniquement, qui est, concrètement, la "ville sainte", l'authentique Jérusalem du Ciel, que se trouve le Sanctuaire invisible où Dieu est loué, là où se déroule le culte qui jamais ne cessa d'être célébré à l'Eternel depuis l'origine, là où apparaissent les incessantes illuminations, là où subsistent l'autel des parfums, les chandeliers, l'Arche d'Alliance de la Jérusalem céleste ; là où se déroulent, dans l’ineffable silence et la paix infinie, tous les mystères de l’Eglise intérieure. »

Jean-Marc Vivenza

10336790_276235599222949_2573378747512886506_n.jpg

08/12/2014

L’Adoration en Esprit et en Vérité

« Il n’y a pas de chemin plus solennel, d’autre voie, d’autre initiation supérieure à celle que de célébrer sur notre « Autel », dans l’invisibilité et le silence du cœur, les louanges de l’Eternel, nous éclairant seulement avec cette lampe sacrée comportant sept splendides lumières, et de tourner lentement vers Dieu, une prière de reconnaissance, pour sa plus grande gloire.

(…) Saint-Martin explique ainsi avec une grande clarté, pourquoi notre Autel est invisible aux yeux matériels, car il est un « Centre profond », l’ultime chambre secrète de l’âme, où nul principe grossier ne pénètre, car se tient en ce lieu mystérieux, la sainte « Lumière intérieure », et c’est en cet endroit seulement que Dieu est adoré selon le véritable christianisme.

Est alors édifié peu à peu, lorsque les premières pierres fondatrices ont été posées par la main divine, non pas seulement un temple mais une ville sainte, la « cité sainte » elle-même, là où se trouve le « Sanctuaire invisible » dans lequel se déroule le culte d’adoration en esprit et dont les temples extérieurs nous donnent un reflet lointain.

(…) L’homme en attente de la régénération laissera donc agir en son centre l’œuvre de l’Esprit, et acceptera que seule la main du Seigneur puisse se faire l’édificatrice du Sanctuaire.

 Après quoi, lorsque le cœur est édifié en un Sanctuaire invisible, goûtant la douceur de la « Sainte Présence », lorsqu’il baigne dans la paisible atmosphère céleste, lorsqu’il est pacifié, l’œuvre sainte peut s’opérer de sorte que nous soyons admis comme « sacrificateur de l’Eternel », ce qui correspondra au dévoilement de l’Arche Sainte, après que nous ayons traversé plusieurs déserts et écarté les mains qui, en nous, outrageaient la sainteté de l’ouvrage divin. »

J-M Vivenza ( L'Eglise et le Sacerdoce selon L-C de Saint-Martin)

temple.jpg