Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2014

l’homme sera entièrement semblable au monde spirituel qui à présent est encore caché

Le disciple demanda :

 « Qu’est-ce donc le corps humain ? »

 Le maître répondit :

 « C’est le monde visible : une image et une substance de tout ce qu’est le monde.

 « Et le monde visible est une manifestation du monde intérieur spirituel, jaillie de la lumière éternelle et des ténèbres éternelles, par une opération spirituelle.

(…)  « Et l’homme extérieur est lui aussi une telle substance : car Dieu l’a crée du monde extérieur et lui a insufflé pour âme et pour vie intelligente le monde intérieur spirituel.

 Le disciple demanda :

 « Qu’y aura-t-il après ce monde, quand tout ceci prendra fin ? »

 Le maître répondit :

 « Seuls les êtres matériels prendront fin : les quatre éléments, le soleil, la lune et les étoiles.

 « Le monde intérieur spirituel deviendra alors entièrement visible et manifeste. Tout ce qui durant cette vie a été opéré par l’esprit - bon ou mauvais-, chacune de ses œuvres se séparera selon un mode spirituel, soit vers la lumière, soit vers les ténèbres éternelles.

 « Ce qui est né de chaque volonté rentrera dans ce qui lui est semblable. Les ténèbres seront alors appelées l’enfer, qui est l’éternel oubli de tout bien. Et la lumière sera appelée le royaume de Dieu, qui est la joie éternelle et la louange éternelle des saints d’avoir été délivrés d’un tel tourment.

 «  Le jugement dernier sera un embrasement du feu selon l’amour et la colère de Dieu : là prendra fin la matière de tous les êtres. Chaque feu attirera à lui ce qui est sien : les êtres qui sont à sa ressemblance.

 « Ce qui est né de l’amour de Dieu attirera à soi le feu de l’amour de Dieu. Il y brûlera selon le mode de l’amour et s’abandonnera à ce qui lui est semblable.

 « Mais ce qui aura été opéré dans la colère de Dieu selon les ténèbres, cela attirera à soi le tourment et consumera la fausseté. Il ne restera plus alors que la volonté tourmentée dans sa propre forme et image.

 Le disciple demanda :

« En quelle matière, sous quelle forme, nos corps ressusciteront-ils ? »

 (…) «  Cette bonne vertu du corps mortel doit revenir dans une beauté, une transparence, un cristal et une matière spécifiques, dans une chair et un sang spirituel, pour demeurer et vivre éternellement. Il en sera de même que la bonne vertu de la terre, par laquelle cette dernière sera cristalline et la lumière divine brillera dans tous les êtres.

« Et comme la terre grossière prendra fin pour ne pas revenir, la chair grossière de l’homme prendra fin et ne vivra pas éternellement.

 « Mais tout doit venir en jugement et y être séparé par le feu. L’un comme l’autre : la terre comme la cendre du corps humain.

 Le disciple demanda :

 « Ne ressusciterons-nous pas avec nos corps visibles ?

N’y vivrons-nous pas éternellement ? »

 Le maître répondit :

 « Lorsque le monde visible prendra fin, tout ce qui est extérieur et qui en est issu prendra fin avec lui.

 « Il ne restera du monde que l’art céleste et la forme cristalline.

 « De même il ne restera de l’homme que la terre spirituelle.

 « Car l’homme sera entièrement semblable au monde spirituel qui à présent est encore caché. »

 

 Jakob Böhme ( «  De la vie au-delà des sens », extraits )

fenix.jpg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.