Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2014

Examen du culte rendu par Enoch

"Examinons donc quel est le culte qu’Enoch professa parmi les descendants de Seth . Il est le premier qui dressa parmi eux un autel de pierre blanche différente de ce que nous appelons marbre. C’est sur le centre de cet autel qu’Enoch recevait le fruit de son culte et qu’il s’offrait lui-même en sacrifice. C’est Enoch qui a enseigné le premier aux mineurs spirituels à élever des édifices divins sur leur base, c’est lui qui a prophétisé la justice du Créateur qui devait être réversible sur toute la terre en punition des crimes de la postérité de Kaïn et du reste de celle de Seth qui avait fait jonction avec celle de Kaïn, c’est lui qui régla les alliances de la postérité de Seth, en défendant que les enfants du Créateur divin se liassent avec les enfants des hommes. ( Par tout ce que j'ai dit de la prévarication d'Adam et du fruit qu'il reçut de son opération, vous devez concevoir ce que c'est que les enfants des hommes.) C'est Enoch qui a prophétisé les vrais élus du Créateur qui devaient naître de par l'Eternel, en faisant lui-même l''élection  de dix sujets pour opérer le culte divin parmi la postérité de Seth. C'est donc Enoch qui est le grand type du cérémonial et du culte divin parmi les hommes passés, ainsi qu'il l'est encore parmi les hommes d'à présent, ce que l'on concevra par l'explication de ses opération spitituelles divines. Enoch, qui n'est autre chose qu'un esprit saint sous une forme corporelle de matière apparente, tint une assemblée spirituelle divine vers la région septentrionale" 

(...) Il fit parmi eux une éléction de dix sujets, auxquels il déclara la volonté du Créateur et auxquels il prescrivit un cérémonial et une règle de vie pour pouvoir invoquer l'Eternel en sainteté. Il admit ces dix sujets à la connaissance de ces travaux listiques chaotiques ( on donnera dans son lieu l'interprétation précise de ces deux mots, qui appartiennent aux sciences spirituelles divines). Il leur fit ensuite élever un édifice qui n'avait qu'un seul appartement, ou enceinte, dans laquelle se plaçaient ces dix sujets qu'Enoch avait choisis pour l'assister dans ses saintes opérations. Il donna a chacun d'entre eux une lettre initiale des saints noms de Dieu, ce qui formait en tout dix lettres, afin qu'ils suivissent avec régularité et précision toute espèce d'opérations agréables au Créateur et avantageuses pour les mineurs réconciliés.

(...) Ces dix chefs, remis par les secours d'Enoch dans leurs premières vertus et puissances spirituelles divines, firent par leurs opérations saintes, des prodiges si grands, qu'ils ramenèrent à eux plusieurs sujets de leur famille et qu'ils instruisirent les mineurs vraiment appelés par l'esprit saint dans les sciences qu'ils possédaient par le pouvoir et le ministère d'Enoch, type de réconciliation du genre humain.

(...) Le nombre de prosélytes devint en peu de temps fort considérable, mais ces nouveaux prosélytes ne se maintinrent pas également dans leurs vertus et dans leurs puissances. Ce qui en pervertit plusieurs, ce fut la conduite atroce d'un des dix chefs admis par Enoch à la réconciliation divine, qui suscita la dissension parmi les émules et répandit un air de mépris sur les instructions qu'ils avaient reçues d'Enoch. Cet esprit de révolte augmenta si fort parmi les nouveaux appellés qu'ils se livrèrent entièrement à l'abandon du Créateur et à la jouissance de la matière sous la conduite du chef prévaricateur. Il ne resta donc plus que le nombre de neuf justes sur la terre. Ces neuf justes se replièrent sur les forces et sur les connaissances qu'ils avaient reçus du saint homme Enoch et le prièrent de s'assembler encore une fois avec eux, pour remplacer celui de leurs frères que le démon leur avait ravi. Enoch, sensible à leur prière, fit avec ces neuf justes une assemblée dans laquelle il leur communiqua entièrement son secret.

(...) A peine Enoch eut-il fini de parler et béni les neuf disciples qu'une nuée enflamée descendit du ciel et l'enleva rapidement pour porter cet esprit saint à sa destination. Ses disciples qui le perdirent de vue se lamentèrent et dirent : "Qu'allons-nous devenir, ô Eternel, sans l'assistance de notre maître Enoch ? Pourquoi le ravis-tu du sein de ses frères et de ses disciples ? Si la terre est coupable, en quoi nous, hommes corporels, devons-nous être responsables, si ce n'est du sang matériel que nous avons reçu d'elle et que nous abandonnons à ta sainte justice? Exauce, Seigneur, nos voeux, et prends pitié de tes fils et des tes serviteurs."

 Martines de Pasqually ( "Traité sur la réintégration des êtres", extrait)

enok Figures_God_took_Enoch.jpg

  

Les commentaires sont fermés.