Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2014

Fils de la Lumière, frères en Abraham

robert amadou 1.jpg

Fils de la Lumière, frères en Abraham ( Robert Amadou, présentation du Traité de la réintégration des êtres, extraits.)

 « Le Traité sur la réintégration, midrach en règle, nous fait donc vivre dans l’apocalypse qui est en même temps révélation, notamment relative au royaume des cieux, et histoire, où tout conspire à réaliser le dessein de la Providence. Le mal y est inclus, mais mieux vaut être du côté du bien et hâter sa victoire.

 Les gens de Qumram étaient des militants religieux qui n’excluaient aucune forme de combat, même militaire. Les coëns sont des combattants, quoiqu’ils cantonnent leurs actions physiques dans l’invisible. L’invisible ou le fondamental. Tout ce qui arrive sur la terre reflète en partie ce qui arrive dans les cieux. La chute circonscrit la lutte des humains et leur vaut directement le souffle d’une force surhumaine. 

 

(…) Elie est germe d’unité judéo-chrétienne, mais aussi d’unité ( gardons-nous du cauchemar trop humain de l’unification) judéo-christiano-islamique. El-Khidr, le Verdoyant, ou l’Elie du Coran, est le gardien et l’intendant de la Fontaine de vie ; il résout les paradoxes avec l’ésotérisme ; c’est aussi un personnage eschatologique, Idriss, ou Enoch, et Melchisédech occupent, dans l’islam, une place et tiennent un rôle qui non seulement interdisent de rejeter la révélation coranique, irrécusable en soi et relativement, mais confirment l’intuition de Louis-Claude de Saint-Martin sur l’islam réconciliateur du judaïsme et du christianisme. La fécondité appartient à cette triade, qui est centrée sur la loi et sur le Messie. Elle sera une quand le judéo-christianisme, synthétisant le judaïsme et le christianisme séparés, reconnaîtra l’héritage d’Agar à ses descendants qui le joindront à la masse. Pendant huit siècles, l’Espagne des trois religions, qu’il y a lieu de croire être la patrie de Martinès de Pasqually, a comme levé un coin du voile. »

10516616_10152563277337381_8005516685955172812_n.jpg

13/09/2014

L'oeil intérieur

 

si.jpg

« L’oeil intérieur de l’homme c’est la raison, potentia hominis intellectiva, mens. Si cet œil intérieur est éclairé par la lumière divine, alors il est le vrai soleil intérieur, par lequel tous les objets viennent à notre connaissance. Tant que la lumière divine n’éclaire pas cet œil, notre intérieur vit dans les ténèbres. L’aurore de notre intérieur commence quand cette lumière se lève. Ce soleil de l’âme éclaire notre monde intellectuel, comme le soleil  extérieur éclaire le monde extérieur. 

(…) Quelle grande destinée a l’homme intérieur ! Son spirituel peut s’élever jusqu’aux anges et aux intelligences supra-angéliques ; il peut s’approcher du trône de la Divinité, et voir en lui-même toutes les magnificences des mondes divin, spirituel et physique, Averte Oculumtuum, ne videat vanitatem. Détourne ton âme, ton œil intérieur de toutes les choses qui ne sont pas Dieu ; ferme-le à la nuit des erreurs et des préjugés, et ne l’ouvre qu’au Soleil spirituel. »

 « Cet organe intérieur est le sens intuitif du monde transcendantal ; et, avant que ce sens d’intuition soit ouvert en nous, nous ne pouvons avoir aucune certitude objective de vérité plus élevée. Cet organe a été fermé par suite de la Chute, qui a jeté l’homme dans le monde des sens. La matière grossière qui enveloppe ce sensorium intérieur est une taie qui couvre l’œil intérieur et qui rend l’œil extérieur inapte à  la vision du monde spirituel. »

 « L’état de maladie des hommes est un véritable empoisonnement ; l’homme a mangé du fruit de l’arbre dans lequel le principe corruptible et matériel prédominait, et s’est empoisonné par cette Jouissance. Le premier effet de ce poison fut que le principe incorruptible qu’on pourrait appeler le corps de vie, comme la matière du péché est le corps de mort, dont l’expansion formait la perfection d’Adam, se concentra dans l’intérieur, et abandonna l’extérieur au gouvernement des éléments. C’est ainsi qu’une matière mortelle couvrit bientôt l’essence immortelle, et les suites naturelles de la perte de la lumière furent l’ignorance, les passions, la douleur, la misère et la mort.

La communication avec le monde de la lumière fut interceptée ; l’œil intérieur qui voyait partout la vérité, se ferma, et l’œil matériel s’ouvrit à l’aspect inconstant des phénomènes. »

 « Ainsi les hommes des sens sont en général dans un aveuglement spirituel; leur oeil intérieur est fermé, et cet obscurcissement est encore une suite de la Chute du premier homme. La matière corruptible qui l'enveloppait a fermé son oeil intérieur et spirituel, et c'est ainsi qu'il est devenu aveugle pour tout ce qui regarde les mondes intérieurs. »

« L’homme avant la chute était le Temple vivant de la Divinité ; et, dans le moment où ce temple fut dévasté, le plan pour le rebâtir fut déjà projeté par la Sagesse de Dieu, et de cette époque commencent les Mystères Sacrés de toutes les religions, qui ne sont en eux-mêmes sous mille dehors différents, adaptés aux circonstances des divers peuples, que les symboles répétés et déformés d’une vérité unique, qui est : la Ré-génération de l’homme, ou sa ré-union avec Dieu. »

 « Il est nécessaire, mes frères bien-aimés dans le Seigneur, de vous donner une idée pure de l'Eglise intérieure, de cette Communauté lumineuse de Dieu qui est dispersée à travers le monde; mais qui est gouvernée par une vérité et unie par un esprit. Cette comunauté de la lumière existe depuis le premier jour de la création du monde, et sa durée sera jusqu'au dernier jour des temps. elle est la société des élus qui connaissent la lumière dans les ténèbres, et la séparent dans ce qu'elle a de propre. »

 Karl Von Eckartshausen ( « La Nuée sur le Sanctuaire » extraits )

11/09/2014

filiation Martiniste et Régime Ecossais Rectifié par Robert Ambelain

Le-Martinisme-contemporain-et-ses-veritables-origines--par.jpg« Il n’en est pas moins vrai que les Martinistes contemporains, désireux de se rattacher réellement au sens initiatique du mot, au véritable Martinisme historique, devront aller recevoir la « Lumière » au sein des Loges Ecossaises Rectifiées…

(…) Seul , par sa tradition historique, ses origines, le Rite Ecossais Rectifié est susceptible de servir de souche éggrégorique à un Martinisme authentique et actif. Lui seul pourra donner la vie occulte à ses Loges, lui seul peut relier occultement, dans le Temps et malgré les siècles, les véritables « Supérieurs Inconnus » de jadis et ceux qui aspirent les rejoindre en esprit, dans la fumée des encensoirs rituéliques et dans la clarté des mystérieux flambeaux… »

 Robert Ambelain ( Le Martinisme contemporain et ses véritables origines, collection "Survivances Initiatiques", 1948)