Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2014

Fils de la Lumière, frères en Abraham

robert amadou 1.jpg

Fils de la Lumière, frères en Abraham ( Robert Amadou, présentation du Traité de la réintégration des êtres, extraits.)

 « Le Traité sur la réintégration, midrach en règle, nous fait donc vivre dans l’apocalypse qui est en même temps révélation, notamment relative au royaume des cieux, et histoire, où tout conspire à réaliser le dessein de la Providence. Le mal y est inclus, mais mieux vaut être du côté du bien et hâter sa victoire.

 Les gens de Qumram étaient des militants religieux qui n’excluaient aucune forme de combat, même militaire. Les coëns sont des combattants, quoiqu’ils cantonnent leurs actions physiques dans l’invisible. L’invisible ou le fondamental. Tout ce qui arrive sur la terre reflète en partie ce qui arrive dans les cieux. La chute circonscrit la lutte des humains et leur vaut directement le souffle d’une force surhumaine. 

 

(…) Elie est germe d’unité judéo-chrétienne, mais aussi d’unité ( gardons-nous du cauchemar trop humain de l’unification) judéo-christiano-islamique. El-Khidr, le Verdoyant, ou l’Elie du Coran, est le gardien et l’intendant de la Fontaine de vie ; il résout les paradoxes avec l’ésotérisme ; c’est aussi un personnage eschatologique, Idriss, ou Enoch, et Melchisédech occupent, dans l’islam, une place et tiennent un rôle qui non seulement interdisent de rejeter la révélation coranique, irrécusable en soi et relativement, mais confirment l’intuition de Louis-Claude de Saint-Martin sur l’islam réconciliateur du judaïsme et du christianisme. La fécondité appartient à cette triade, qui est centrée sur la loi et sur le Messie. Elle sera une quand le judéo-christianisme, synthétisant le judaïsme et le christianisme séparés, reconnaîtra l’héritage d’Agar à ses descendants qui le joindront à la masse. Pendant huit siècles, l’Espagne des trois religions, qu’il y a lieu de croire être la patrie de Martinès de Pasqually, a comme levé un coin du voile. »

10516616_10152563277337381_8005516685955172812_n.jpg

Les commentaires sont fermés.