Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2014

Nid d'Aigle

« Là où l’Elbrouz s’élève dans les cieux
Là des flots coulent ombrageux
Là jaillissent les torrents
Sur les pierres, ils se cassent, puissants.

Un château mystérieux se tient sur les pierres
Depuis les rois de Deylam il compte les jours
Défiant audacieusement tempête et éclairs
Des murailles fermement l’entourent.

Autrefois les aigles là-bas se nichaient
Et les vautours sur les pierres refuge trouvaient
Tous les rapaces se reposaient sous les voûtes
C’est pourquoi la forteresse s’appelle Alamut.

Quatre tours défendent la citadelle
Et préservent son énigme perpétuelle
Pour que par des mains non consacrées
Avec audace et vilénie elle ne soit touchée. »

Vladimir Bartol « Alamut »

Les commentaires sont fermés.